Pétanque Albert Thomas Roanne
Pétanque     Albert     Thomas  Roanne

Edito du Président Fédé

  

Si vous avez le moral évitez de lire les lignes qui suivent et passez au dernier paragraphe. Elles sont le fruit d’une humeur certes passagère, sans doute, boostée par la météo pourrie de ce début de printemps.

Tout va bien, les pompes du précieux liquide à voitures sont pleines ou vont l’être, tout le monde est au boulot pour ceux qui en ont et pour ceux qui ne battent pas le pavé, les pétanqueurs jouent leurs qualifications sous un soleil qui tombe en morceaux, les dirigeants bénévoles font des erreurs qu’ils réparent et certains journalistes projettent leur venin rancunier sur une feuille lue que très localement, les notes des internautes boulistes sont erronées car émanant du Bar d’en Face comme d’habitude, d’autres ont applaudi la réparation, des organisateurs n’en font qu’à leur tête sous couvert de moralité immorale, les courriels courent plus vite que l’instantanéité, les califes sont califes avant le calife, les forces de l’ordre sont déployées pour un ballon rond qui coûte très cher et qui peut rapporter beaucoup, l’égoïsme monte et le respect de l’autre se délite, des jeux que l’on qualifie d’Olympiques auxquels nous aimerions participer se profilent sous les bras d’un Dieu, lequel ?

Notre pays y croit pour 2024. Je vous rassure, je ne serai plus là en 2024. Donc comme vous voyez tout va mieux dans notre pays. Quelqu’un à déjà dit ça dernièrement….. Non ?

En fait, Président c’est un peu comme chasser des mouches avec un harpon, c’est très difficile et très mal payé. Mais quand on aime les safaris en « insectitie » on ne compte pas, on collectionne. Ceux qui ne s’y sont jamais frottés ou qui n’ont jamais voulu le faire par crainte d’accaparation et par manque de volontariat continuent à critiquer le « chasseur de mouches ». Pas assez, le champ est miné, ce semblable de Tartarin le savait, mais pensait à l’époque que la notion de respect existait encore. Pour le reste…

C’est la victoire du monde moderne, chacun pour soi et surtout pour soi-même. Tout va bien, vous dis-je puisque le soleil va gagner sur la pluie, c’est toujours comme cela à la fin. Les championnats vont être merveilleux, les champions tout autant.

C’est pour cela que je suis confiant et l’esprit libre, notre paysage ressemble tant à la vie de tous les jours, les pétanqueurs ressemblent tellement aux gens de tous les jours, les gens oublient vite le travail fait qui de plus bénévolement, vous êtes merveilleux chacun dans votre milieu, votre rôle, dans votre style, dans…

A quand un nouvel épisode de la saga car je vais finir par m’ennuyer.

Alain Cantarutti, Président de la F.F.P.J.P.

Billet estival du président

 

Mesdames, Messieurs, Chers Amis, Chers lecteurs,

 

Un édito n’est rien d’autre qu’un billet d’humeur. Humeur légère puisque l’été est arrivé et avec lui le temps de ne rien faire et d’avoir tout son temps pour le faire, le temps des vacances.

Pour ceux qui auront des billets de monnaie sonnante et trébuchante, c’est le temps de prendre un billet d’avion, un billet de train pour parcourir les plages, les montagnes, les campagnes, pour se promener, déambuler, pérégriner, pour aller participer aux concours de boules qu’ils soient vicinaux ou internationaux, réputés ou plus confidentiels, pour aller voir les Masters ou une finale de Supra qui se conclura par un billet ou plusieurs, selon.

Chacun ira de son récit, de son petit billet pour raconter l’histoire de cette partie de boules ou d’une autre, selon qu’il aura été joueur ou spectateur. Certains, dont c’est le métier, en feront un billet de presse selon leur humeur mais jamais par hasard. Un bonheur d’assister à une partie de boules, vous dis-je, puisqu’aucun billet d’entrée n’aura été réclamé, chez nous le spectacle est quasiment toujours gratuit donc le compte-rendu en sera libre d’esprit.

Pourtant, même si Souchon pense que les jupes des filles font tourner le monde, il oublie qu’un bout de papier appelé billet depuis le XIVe siècle fait tourner le monde et le rend fou. Aujourd’hui les billets font tourner les têtes, partout des sommes s’affichent, des croyances aberrantes pensent que plus les billets s’amoncellent sur une affiche plus l’affiche sera belle, poudre aux yeux. Tout et surtout n’importe quoi est organisé en marge, en hors-jeu ou en plein agrément avec renfort de billets de banque pour attirer les papillons affriolés par la lumière des sommes « zlataniques ».

La vie est un paradoxe, c’est certain, bien-pensant mais surtout papillon confirment le tournant individuel pris par notre société. Paradoxalement, des gens appelés bénévoles sont fiers de donner de leur temps pour accueillir et servir au mieux pour pas un rond, mais pour des souvenirs parfois pour la vie, et ça, ça n’a pas de prix. Les premiers championnats de France ont offert des billets pour la gloire éternelle aux beaux champions de l’année. Le premier championnat de France UNSS de l’histoire a validé son billet pour un avenir prometteur. En résumé, tout va bien.

Allez, je vous donne mon billet, qu’elles soient boulistes, farnientes, contemplatives, actives, sportives les vacances vous offriront mille moments délicieux. Au milieu de ce monde merveilleux, tel un moine tibétain, je respire profondément, j’applique la règle du zen et je m’en vais écrire un petit billet doux.

 

Alain Cantarutti, Président de la F.F.P.J.P.

Billet estival du président

Mesdames, Messieurs, Chers Amis, Chers lecteurs,

La fin de l’année coïncide avec la grande période des bilans en tous genres dont certains sont contractuels ou statutaires.  Les bilans sont souvent un aggloméra de chiffres tourneboulés dans tous les sens afin qu’ils soient les plus favorables possible et leur faire dire ce que l’on souhaite. C’est bien connu, enfumage,  démagogie, désinformation sont les activités sociaux-politique très à la mode en ce moment. C’est pour cela qu’il faut être attentionné sur la vérité.

Plutôt que d’attendre les événements, je m’offre souvent un regard sur les chiffres de la vie fédérale parce qu’un « examen médical » préventif et périodique a pour objectif de déceler d’éventuelles pathologies contractées ou bien de dépister des affections ignorées ou latentes.

Je me permets de vous livrer quelques chiffres, quelques taux exacts au jour de la rédaction de ce texte fin octobre 2016 afin que vous puissiez juger par vous-même : 2800 clubs inscrits en Coupe de France, record battu, 397 écoles de pétanque labellisées, les championnats CDC, CRC, CNC affichent complets en féminines, jeunes, seniors et maintenant existent au Jeu Provençal. L’approche du plus en plus efficace pour la détection chez les jeunes mais aussi leur formation.

Le programme avec le monde scolaire, de la maternelle au lycée, avance à grand pas dans une dynamique installée et des relais établis avec chaque académies au niveau de l’U.S.E.P. et de l’U.N.S.S. cette dernière vient d’offrir 90  collèges pratiquant la pétanque dans environ 50 départements, un premier championnat de France scolaire en 2016 et 33 juges arbitres jeunes formés et certifiés par l’U.N.S.S.  Un développement de la pétanque à l’école vers le public jeune ultra rapide avec une perspective importante vers ceux qui voudront bien la saisir. Le programme financier de la carte à puce est arrivé à son terme avec un solde ramené à zéro comme prévu il y a 8 ans. Les finances fédérales sont placées côté soleil. 

Le chiffre des licences est en hausse avec plus 3066 licences intra-muros en métropole. Des partenaires qui renouvellent leur confiance. Des centaines d’heures de télévision sur notre partenaire l’Equipe 21 au travers des images de la Coupe de France, des Championnats de France et des Masters de Pétanque. La WebTV fédérale comptabilise des milliers de connexions. Toutes ces victoires sont valorisées par de très nombreuses  médailles d’or européennes et début décembre, quatre mousquetaires allant chercher les ferrets d’or chez nos amis Malgaches.

Cet examen médical est celui d’une fédération en bonne santé et libre, mais il convient de rester vigilant avec les contrefaçons et les marchands de rêves.

Alain Cantarutti, Président de la F.F.P.J.P.

 

Bernard et Antonio .......

 

**Laissez vos commentaires...page club

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Christian Bufferne